WikiMiNET

La documentation technique et administrative

Outils pour utilisateurs

Outils du site


wiki:divers:install_party

Install Party

Abstract

  • L'Install Party est une journée, généralement un jeudi, fin septembre ou début octobre, ou les membres de l'association MiNET se proposent d'installer sur les ordinateurs des adhérents qui le souhaitent, Linux en dual-boot ou émulé par une machine virtuelle.

Distributions à installer

  • Ubuntu GNOME/UNITY. Fedora, Machine virtuelle.

Démarches

  • Concertation avec la DISI
    • Définir une date commune : la DISI s'occupe habituellement de configurer les téléphones et les clients mail des étudiants pour pouvoir accéder à eduroam…
    • S'assurer de la réservation du forum. Généralement, la DISI s'en occupe, mais si cela n'est pas explicité, il faut réserver le forum auprès de l'administration.
  • Demander à avoir une dizaine de tables et une trentaine de chaises

Matériel nécessaire

  • Prévoir un switch à configurer à l'avance pour les machines virtuelles.
  • Préparation des clefs USB : Idéalement, il faudrait une clef 32 bits ET une clef 64 bits par personne pour un rendement maximal. Dans le pire des cas, prévoir une clef 32bits par personne, sinon vous risquez de vous trouver à court de support d'installation, ce qui est tout de même fâcheux.
  • Vérifier que les clefs sont effectivement bootables. Habituellement, les clefs Ubuntu démarrent systématiquement correctement lorsqu'elles sont crées avec Unetbootin ou multi system.
  • Des multiprises, pour une vingtaine de prises.
  • Notre tux

Mails de communication

  • Spécifier l'intérêt de la démarche : pouvoir disposer de Linux sur son PC sans trop de peine, avec l'assistance de personnes expérimentées.

Demander aux intéressés de :

  • Faire des sauvegardes
  • Défragmenter leurs disques durs (en donnant un lien avec un tuto)
  • Ne pas oublier leurs chargeurs
  • Venir le plus tôt possible, car l'installation peut prendre du temps
  • Prévoir au moins 20 Go d'espace libre sur le disque dur

Déroulement de l'Install Party

Juste avant le début

  • Disposer correctement les tables, avec les multiprises au milieu
  • Vérifier que le switch fonctionne correctement (au moins une demi-heure avant le début)
  • Enfin, installer notre tux confortablement dans le forum

Etapes de l'installation

Explications à l'adhérents

  • Avant tout, il faut bien expliquer à l'adhérent la différence entre un dual-boot et une machine virtuelle :
    • Le dual-boot consiste à installer Linux et Windows ensemble sur le même disque, l'utilisateur aura besoin d'un redémarrage de sa machine pour passer de l'un à l'autre. La partition Linux a un plein accès aux ressources de la machine et peut donc tourner de manière plus fluide. Cette installation nécessite de réaliser des opérations sur le disque de l'utilisateur, une sauvegarde préalable est plus que conseillé sous peine de ne pas pouvoir récupérer des données en cas de fausse manipulation (c'est rare mais ça arrive ) et quand l'on peut récupérer les données, cela peut prendre énormément de temps, et nous ne sommes pas sûr de tour récupérer.
    • La machine virtuelle, ou VM, consiste à faire tourner le système d'exploitation Linux à l'intérieur de Windows, il s'ouvre alors comme un logiciel installé sur Windows. L'avantage est que l'utilisateur n'a pas besoin de redémarrer pour passer de l'un à l'autre et l'installation d'une machine virtuelle ne nécessite pas d'effectuer des opérations sur le disque. L'inconvénient, c'est qu'une machine virtuelle ne peut pas avoir accès à toutes les ressources de la machine (Windows tourne derrière quand même) et est donc moins fluide à l'utilisation. En général, une majorité des adhérents reviendront après une semaine pour mettre un dual boot puisque la VM n'est pas aussi fluide qu'une vraie installation, et puis pour programmer, compiler, ou s’amuser, ce n'est pas très agréable.
  • Après les explications, faites signer la clause de décharge, car l'opération comporte un risque, même si il est minime.

Modification des partitions

  • Démarrer sur Windows
  • (Windows 8 )Panneau de configuration → option d'alimentation → choisir l'action des boutons → Modifier les paramètres actuellement non disponibles → décocher le démarrage rapide
  • Appuyer sur windows + r
  • Lancer diskmgmt.msc
  • L'installation peut se faire même si il y a plus de 3 partitions déjà existantes, redimensionner la partition la plus grosse pour faire de la place pour Linux. Attention, c'est la partition la plus grosse pour faire de la place pour Linux. Attention, c'est la partition windows que vous réduisez, donc sa nouelle taille = ancienne taille - taille linux (minimum 40Gb pour un fonctionnement normal).

Installation de Ubuntu / Fédora

  • (Windows 8) Redémarrer pour aller sur le bios (F9-F12, des fois c'est suppr / del à l'affichage du logo du constructeur.
  • (Windows 8)Désactiver le fast boot / secure boot
  • Redémarrer pour démarrer sur la clef USB(bouton F9-F11 en général pour afficher le menu de boot).
  • Choisir l'option installer Ubuntu / Fedora
  • Suivre les étapes jusqu'au partitionnement.
  • Mettre une partition /boot d'environ 500 Mo en primaire
  • Mettre une partition / en ext4 d'environ 15 go
  • Mettre une partition swap de la taille de la ram
  • Mettre une partition /home en ext4 prenant le reste d'allouer
  • Lancer l'installation et attendre.

Astuce : Pour disposer de toutes les options de partitionnement, choisissez l'option “Essayer Linux sans l'installer” au démarrage, et utilisez gparted. D'autant plus que vous disposez de plus d'outils en cas de problème ou d'erreur.

Remarque : Si vous n'arrivez pas à créer de nouvelles partitions, n'oubliez pas que le MBR vous limite à 4 partitions. Il vous faudra donc forcément en supprimer une pour la remplacer par une partition étendue…

Suite à l'achat d'un PC neuf, je me suis retrouvé face à une machine qui ne voulais pas me montrer son UEFI. Cette page a été réalisée sur un asus et sera donc à adapter mais peut servir à montrer les pièges tendus par les méchants constructeurs…

La première des choses est de tomber dans le menu UEFI…

Pour ce faire, garder en mémoire que le bouton “éteindre” n'éteint pas réellement le PC. Il s'agit d'une ruse de ces odieux constructeurs afin de gagner du temps au démarage. Pas de PC éteint ⇒ Pas de configuration UEFI possible. Vous pouvez couper toute source d'alimentation pendant plusieurs secondes ou (un brin mieux) simplement cliquer sur redémarrer.

Une fois dans le menu, il y a malheureusement un brin de conf à faire…

- Attention à l'option anti-vol de intel… A désactiver.

- Désactivez le Fast boot

- Désactivez le secure mode

(En gros on désactive tout ce qui peut paraître contraignant)

Suite à celà, vous allez démarrer sur le média, mais ça va encore faire la compote : Vous aurez un grub ou vous ferez jeter sur le PXE

- Dans le menu boot options, pensez à activer l'option CMS, elle permet des démarrages classiques et non UEFI…

- Pour utiliser le PXE, il se peut qu'il y ai de plus une autre option qui viens d’apparaître à accepter….

En résumé, Bon courage avec l'UEFI !!!

Installation de la machine virtuelle

  • Brancher l'ordinateur de l'adhérent sur le switch (s'il n'y a plus de place, se connecter au wifi mis en place pour l'événement.
  • Ouvrir un navigateur et aller à l'adresse 192.168.1.2
  • Télécharger l'installateur de Virtual Box pour Windows ou Mac, l'extension Pack et l'image (.ova) de la machine qu'il souhaite (Ubuntu ou Fedora).
  • Installer Virtual Box, executer (double clic) l'extension pack
  • Cliquer sur File → import Appliance → sélectionner le .ova laisser tout par défaut et continuer.
  • Démarrer la machine virtuelle en double cliquant dessus
  • Si la machine n'est pas fluide ou si ça ne fonctionne pas, demander de l'aide à un membre du bureau.
wiki/divers/install_party.txt · Dernière modification: 2015/08/28 11:54 (modification externe)